Wolverine HS 6. Dents de sabre – Renaissance – Jeph Loeb et Simone Bianchi

wolverine6Ce sixième hors-série présente une histoire dans laquelle Logan, Wolverine, se confronte à un ennemi sérieux. Aidé par une magnifique rousse pour qui il a un faible, Logan semble ne pas se souvenir qu’il la connaît déjà.
Le récit est assez chaotique et  ne présente pas beaucoup d’intérêt pour la propre histoire de Logan. Les combats se succèdent et hormis la violence, rien n’en ressort. Très décevant.
Les graphismes sont dans la même veine, manquant énormément de détails, et sont tout aussi décevants que l’histoire.
Ce hors-série est vous l’aurez bien compris d’un niveau bien en dessous de la moyenne.

Publicités

Michel Vaillant 71. Au nom du fils – Graton, Lapière, Bourgne et Benéteau

vaillantC’est le grand retour de Michel Vaillant, le pilote-vedette des plus grands circuits internationaux. Confronté aux nouveaux enjeux sportifs et technologiques, le clan Vaillant doit faire face aux évolutions de l’industrie automobile, mais aussi aux mutations de la société.
Trois générations d’hommes et de femmes ont désormais en main le destin de l’entreprise, dont le tout premier challenge est de renouer avec la victoire, en débutant par le WTCC, le très disputé championnat du monde des voitures de tourisme.
Et de sauver la cohésion familiale, malgré les convictions contradictoires des uns et des autres.

Cette nouvelle saison de Michel Vaillant réunit ici quatre grands de la bande dessinée pour proposer ici un renouveau de la série avant-tout dont l’intérêt des lecteurs chutait en même temps que son niveau général. Mais dans cette nouvelle saison, les auteurs nous décrivent une entreprise familiale dans la difficulté mais qui se donne les moyens pour s’en sortir en revenant dans la course, l’essence même de cette bande dessinée, mais aussi par d’autres procédés. Dans le même temps, le fils de Michel Vaillant lui donne du fil à retordre.
Le scénario est bien construit et permet jusqu’au dénouement de suivre une histoire intéressante, dénouement qui annonce bien sûr une suite à lire.
Le graphisme reste fidèle au style du début avec de nette amélioration malgré tout. Le rythme est bien retranscrit dans les scènes de courses. Les personnages sont bien réalisés avec des visages très expressifs. L’ensemble est bien réalisé.
Bon album dans l’ensemble, un album à suivre.
Je remercie Babelio et Graton pour ce partenariat.

La fontaine de pénombre – James M. Ward et Anne K. Brown

phlan3Dans ce troisième tome de la trilogie des héros de Phlan, nous faisons suite au précédent épisode avec la recherche de la dernière fontaine qui peut mettre en péril la cité de Phlan.
Le récit est très linéaire, très prévisible et sans vraiment d’intérêt. L’histoire est d’une grande pauvreté, alternant scènes de combat avec des scènes de réflexion misérables.
C’est un épisode très décevant de la série des Royaumes Oubliés qui fait chuter considérablement le niveau alors que ce dernier était déjà bien entamé par cette trilogie.
Alors que l’univers se prête à des histoires, des quêtes fantastiques, les auteurs apparemment en sont incapables et écrivent des romans que tout un chacun pourrait pourrait écrire.

La Porte des Mondes 2. La clé – Ange et Guinebaud

laporte2Sélina la voleuse ; Katar, le guerrier ; Sâânne, le psychopathe. Tous les trois sont au pied du mur. Littéralement : un mur infranchissable, indestructible. Tous les trois possèdent la clé de l’univers. Et si vous vous posez la question, oui, elle est en métal…

Deuxième tome qui nous fait réellement suite au premier tome (certaines séries ne présentent une continuité dans l’histoire). La clé du mystère se trouve au pied du mur, où se trouve réellement une clé que les peuples veulent posséder. Et Sââne arrive à mettre la main dessus, aidé des deux personnages principaux.
Le récit est assez mal construit et propose une histoire mal dégrossie. C’est décevant, et le tome finit sur une dénouement très ouvert, mais la médiocrité du récit n’aura pas permis aux auteurs de continuer sur leur lancée. Rien ne laisse présager une fin comme celle-ci…
Le graphisme est fidèle au premier tome, avec de beaux graphismes et des détails un peu bâclés, mais l’ensemble tient bien la route.
Dans l’ensemble, très décevant, et c’est dommage, parce que le thème est propice à une saga passionnante.

La Porte des Mondes 1. La muraille – Ange et Guinebaud

laportedesmondesKatar est un mercenaire, Selina est une voleuse. Tous deux vendent leurs talents aux plus offrants. Alors quand Selina, en fuite après avoir découvert un complot visant à déstabiliser le continent, propose à Katar de l’accompagner en échange d’une fortune, pensez-vous qu’il puisse refuser? Des plaines de Ghaimborde où se déchirent les peuples Simiesque et Felineide aux montagnes noires à la limite du monde connu, la vision de Katar va commencer à changer. Quelle est la réalité de ce monde qu’il croit connaître ?

Dans ce premier tome, nous découvrons deux personnages opposés l’un et l’autre dans un univers fantasy  dans lequel une race semi-humain, semi-féline, domine le monde. On y sent une grosse inspiration rôlistique dans ce premier tome où des races se confrontent avec des hommes-rats vivant sous les cités, mais l’ensemble semble tenir la route.
Le récit est quant à lui un peu brouillon mais il en ressort finalement une envie de vouloir faire les présentations dans ce monde nouveau, et des personnages compliqués à mettre en place. Au final, la sensation reste positive.
Le graphisme est bien travaillé, bien que parfois certaines cases sont un peu bâclés, et parfois les détails sont inexistants. Ce qui laisse une impression un peu mitigée.
L’ensemble est bien, mais il manque un petit quelque chose pour en faire un premier tome hors norme.

Les p’tits diables 1. De quelle planète tu viens ? – Dutto

ptitsdiables1Tom et Nina s’aiment un peu, beaucoup, passionnément, à la folie… PAS DU TOUT ! ! ! Car comment supporter un alien qui se fait passer pour sa sœur ou un frère qu’on a dû oublier de doter d’un cerveau ? Comment, je vous le demande ? Peut-être en semant la pagaille ensemble !

Premier tome du bande dessinée mettant en scène deux frères et soeurs. Cette première série de gags est intéressante et présente les deux garnements avec beaucoup de plaisir. L’humour est là, que vous soyez enfant ou adulte, ces deux terreurs vous feront rire tellement les situations sont comiques.
Le graphisme est simple, avec des couleurs bien tranchées mais cela suffit amplement.
En somme, un album très prometteur qui fera connaître ces p’tits diables au plus grand nombre et pour un moment de détente rafraîchissant.

Wolverine HS 7. Les origines II – Kieron Gillen et Adam Kubert

wolverinehs7Dans ce hors-série de Wolverine qui réunit les épisodes des origines du héros aux griffes, nous découvrons un homme lié à la nature après une tragédie. Le récit se déroule au Canada il y a quelques dizaines d’années. L’homme, traqué, se retrouve à accompagner une jeune femme et son frère ayant apparemment subi les mêmes expériences.
L’histoire est intéressante et bien construite. Elle se lit avec plaisir, et nous avons la joie de sentir que le récit est bien travaillé, avec des rebondissements vous tenant en haleine.
Le graphisme est réussi, même très intéressant, certaines planches sont vraiment bien réalisées.
Dans l’ensemble, ce hors-série est une petite réussite, avec un dessin contemporain très réaliste et une histoire sérieuse.

Marvel Super Heroes FCBDF 2016

fcbdmarvelVoici proposé pour le Free Comic Book Day en France un récit complet des Marvel. L’histoire est courte mais a le mérite d’être complète. Le récit n’est pas au rendez-vous, l’histoire est pauvre et devrait plaire aux très jeunes qui veulent découvrir les super héros. C’est d’un mauvais goût affligeant. Le graphisme lui est assez simple et les dessinateurs ne se sont pas faits violence. C’est mauvais et décevant.

L’histoire de France en BD 9. Napoléon et l’empire ! – Dominique Joly et Bruno Heitz

napoleonbdEnfant de la Corse, il est à trente ans maître de la France, bientôt redoutable conquérant de l’Europe. Pendant quinze ans, il bâtit une nation moderne, entraîne sur les champs de bataille des centaines de milliers d’hommes et inscrit dans les mémoires les noms d’Arcole, Austerlitz ou Waterloo. « Quel roman que ma vie ! » peut s’exclamer l’Empereur déchu à Sainte-Hélène.
Avec ce livre, découvrez le destin hors du commun de Napoléon Bonaparte (1769 – 1821).

Est ce vraiment nécessaire de rappeler que la France a produit l’un des plus grands dictateurs du XIXème siècle ? L’album fait l’apologie du massacre perpétré lors des campagnes de grandissime Napoléon. Le dessin est digne d’un enfant de dix ans, les couleurs sont simples. Peut-être que la série est intéressante mais cet album ne m’a pas plu, et faire connaître cette série par cet album, est ce le bon choix. Pour ma part, j’en doute. La qualité générale est moyenne, et le personnage, une honte pour la France.

Les petits mythos – La compil’ mythologique – Cazenove et Larbier

compilmythosLes éditions Bamboo ont l’habitude de sortir lorsqu’ils entament une série, album sur album, pour finir par sortir un best of, et la saga des petits Mythos n’y coupe pas. Nous voici avec un petit rappel sur cette série qui met en scène les dieux mythologiques de la Grèce antique et de Rome, alors qu’ils sont encore des enfants.
L’humour est présent à chaque page, et les auteurs s’amusent plus des inepties mythologiques en tournant en dérision les croyances populaires de cette époque. C’est parfois bien cinglant, et il faut reconnaître que l’on s’amuse bien.
Le graphisme est lui bien réalisé, avec de belles couleurs et des personnages sympathiques.
En somme, ce best of est intéressant et plaira aux enfants comme aux adultes, mais bien sûr c’est pas non plus transcendant.