Les fontaines de ténèbres – James M. Ward et Anne K. Brown

fontainetenebresDans ce deuxième épisode, nous retrouvons les personnages du premier opus quelques années plus tard. Mais les voilà qu’ils repartent combattre des ennemis qui ont enlevés la cité de Phlan pour asseoir leur pouvoir en sacrifiant des populations dans les fontaines de ténèbres.
Ce roman est aussi épique que le premier épisode de cette trilogie dans l’univers de Donjons et Dragons où les héros peuvent réaliser des choses que peu de mortels peuvent simplement imaginer. C’est de l’Heroic Fantasy comme vous pourrez peut-être en lire, mais certains passages sont très lourds et n’apportent pas grand chose au récit. On se retrouve parfois à découvrir des détails sans intérêt pour l’histoire qui sont là uniquement pour remplir des pages et qui donnent la sensation d’avoir à faire à l’homme de fer, indestructible malgré une apparence banale.
L’écriture est quant à elle très fluide, mais sans grandeur aucune.
Un roman qui se lit vite mais qui n’accroche pas beaucoup le lecteur.

Publicités

Marvel Stars 15. Peur sur la ville – Collectif

marvelstars15Dans cette bande dessinée, nous retrouvons plusieurs histoires déjà commencées dans les précédents numéros. Elles sont de niveaux différents. La plus farfelue, la moins travaillée, étant celle des Thunderbolts où chaque page destine les personnages à un combat sans fin, avec de temps en temps des trahisons les menant à d’autres combats sans fin.
D’autres récits sont plus intéressants, mais malheureusement trop courts, ce numéro de Marvel Stars faisant la part belle aux Thunderbolts. Le graphisme est d’un niveau assez inégal et correspond au niveau des récits. Certains sont bien travaillés, et d’autres sont bâclés, allant dans la facilité du trait, des couleurs.
Un ensemble assez moyen qui ne donne pas très envie de continuer.

 

Petit Poilu 1. La sirène gourmande – Pierre Bailly et Céline Fraipont

petitpoiluPetit Poilu part en promenade sous un soleil radieux. Mais le ciel s’obscurcit, laisse échapper quelques gouttes qui forment une flaque, une mare puis un océan… Petit Poilu, surpris, rejoint en douceur le monde sous-marin où il rencontre une sirène très accueillante, mais aussi très gourmande ! Le voilà soudain dans son ventre, où contrairement à toute attente, il se fait de nouveaux amis et vit des aventures trépidantes.

Ce premier tome des aventures de Petit Poilu présente le personnage d’un petit être tout poilu, au dessin assez délicat et aux cases très colorées. L’ensemble sans un seul texte, permet à l’enfant de faire fonctionner son imagination, mais aussi celui de ses parents qui pourraient lui lire l’histoire et raconter un conte différent à chaque fois à partir des mêmes images.
L’avantage des auteurs est la possibilité de l’exporter au-delà des frontières sans se souci de traduction et des jeux de mots qui sont parfois compliqués à traduire.
Dans l’ensemble, c’est assez bien fait mais cela ne s’adresse qu’à des enfants en bas âge, qui ne savent pas encore lire.

Borderline 4. Martyr – Alexis Robin et Nathalie Berr

borderline4Fernando Villa revient du Chili avec, en tête, les bribes d’une explication sur l’origine du mal qui lui gâche l’existence. Car écrire le témoignage des derniers jours de personnes mortes violemment est un supplice, même quand on est écrivain de métier. Alors qu’il discute de ses découvertes autour d’un café avec ses amis, le puissant écho d’une explosion retentit… Interloqués, les amis de Fernando découvrent ce dernier en train d’écrire frénétiquement le début de l’histoire d’un certain Jalil. Jalil qui vient à l’instant d’exploser au-dessus de la Seine…

Ce dernier épisode de Borderline fait revenir Fernando, l’écrivain, du Chili où il avait découvert qu’il avait un but dans son existence, un but imposé par des esprits.
Mais alors que son dernier roman est un énorme succès, il a de nouveau des absences, un homme vient de se faire sauter. La piste du terrorisme est flagrante, mais la source n’est pas celle que l’on croit.
Encore une fois, le scénario est précis et avec une multitude de rebondissements vous tenant en haleine du début à la fin. Ce dernier épisode va au bout de l’histoire de Fernando tout en en laissant une part à l’imagination. Très bon récit que l’auteur propose ici encore.
Le graphisme est lui, toujours aussi bien travaillé, avec des détails surprenants. Les personnages sont bien réalisés avec des expression d’un réalisme époustouflant. Les planches sont superbes et criantes de vérité.
Un dernier album pour cette saga magnifique. Friand de thriller, cette bande dessinée est parfaite.

Save me Pythie tome 1 – Elsa Brants

savemepythieY a-t-il un oracle pour sauver le héros ? Dans la Grèce antique, Pythie est frappée d’une malédiction: elle ne pourra prédire que des catastrophes et personne ne la croira. A part peut être Xanthe, fils caché de Zeus qui va de catastrophe en catastrophe (de Charybde en Scylla à l’époque) sous les coups rancuniers de Héra.

Pythie vit dans la Grèce Antique, à l’époque des Dieux et des miracles. Elle croise Apollon dont elle refuse les avances. Elle se retrouve alors affublé d’un pouvoir. Elle peut connaître les catastrophes qui vont se dérouler, mais personne ne peut la croire. Elle accompagne alors Xanthe, fils de Zeus, dans sa quête.
Le récit proposé est assez mauvais dans l’ensemble, l’idée bien qu’originale est tournée avec tellement de dérision que ça devient vraiment très lourd à lire. Très linéaire, les personnages sont agaçants, difficile de s’y attacher.
Le graphisme quant à lui est assez typique du manga avec quand même quelques différences. C’est bien réalisé mais pas fantastique. Finalement, ce premier tome s’adresse plus à des adolescentes, lectrices de manga qu’à un autre public.

Les rubgymen – Le rugby et ses règles – Beka et Poupard

rugbymenreglesÀ travers les personnages de la bande dessinée Les Rugbymen, découvrez le monde du rugby, ses règles et ses principes tactiques, agrémentés d’humour et d’anecdotes savoureuses.

Les néophytes trouveront dans ce livre tous les éléments pour comprendre le rugby, du rôle des joueurs au déroulement des différentes phases de jeu. Les connaisseurs bénéficieront de l’éclairage de Joël Jutge sur les subtilités des règles et la façon dont elles doivent être appliquées.
Un livre complet, indispensable et accessible à tous les fans du ballon ovale.

Voilà une façon bien particulière d’expliquer le rugby tout en s’amusant. Vous y trouvez les grandes lignes des règles de ce sport que j’affectionne (on est pas toulonnais pour rien), illustrées de planches reprises des albums de cette série éditée chez Bamboo.
Les règles expliquées, quelques termes techniques à comprendre, il suffit de se plonger dans la bande dessinée qui suit pour comprendre avec humour comment jouer.
L’idée est sympathique et cette bande dessinée devrait être lu pour le plaisir par les jeunes à qui le sport plait.
C’est bon enfant, et intéressant, rafraichissant, ça fera sourire les lecteurs, les petits comme les grands.

La fontaine de lumière – James M. Ward et Jane Cooper Hong

fontainephlanPremier tome de la trilogie des héros de Phlan, ce roman présente dans l’univers des Royaumes Oubliés de Donjons et Dragons, un groupe de trois personnages dont les caractéristiques se complètent aux prises à des ennemis de plus en plus puissants.
L’histoire est assez basique, la mise en place est d’une grande simplicité et la suite qui se déroule est d’une même acabit. Les auteurs nous mènent d’un événement à un autre, d’une quête, d’un combat à d’autres sans grande conviction. C’est très linéaire et sans beaucoup de surprise.
Heureusement que c’est assez bien écrit, du moins c’est assez fluide, mais franchement ça casse pas des brique.

Le dernier loup-garou – Glen Duncan

ledernierloupJake Marlowe est un loup-garou, le dernier de son espèce. Pourchassé par des tueurs fanatiques qui ont juré de lui trancher la tête, protégé contre son gré par une organisation secrète désireuse de vivre au grand jour, Jake a décidé d’arrêter de fuir. La prochaine pleine lune sera sa dernière. « Va où tu peux, meurs où tu dois ». Mais pour le vieux loup-garou suicidaire et blasé, rien ne va se dérouler comme prévu. Le dernier loup-garou, traduit en quinze langues, est le premier tome d’une trilogie qui, notamment par l’humour et l’émotion – sans oublier une pincée de sexe ! -, dépoussière, voire dynamite, le mythe du lycanthrope.

Jack est apparemment le dernier loup-garou existant sur terre. C’est un loup-garou différent, plus cérébral que les autres membres de sa race. Mais sa nature le rattrape trop souvent. Il est poursuivi par un groupe qui chasse les chimères, les loups-garous mais aussi les vampires, mais il se rend compte que les vampires tentent de le sauver pour des raisons inconnues.

Ce roman arrivent à point nommé. Après la mode des romans de vampires et puis des zombies, enfin les loups-garous sont au rendez-vous. L’auteur vogue sur la vague et nous produit ici un roman qui se veut original.

Le personnage est loin du type même du loup-garou, individuel et violent, il pense, réfléchit, écrit son journal intime, et refuse presque la violence.

Le roman décrit une histoire assez pauvre dans son contenu. Il y a peu de choses qui se déroulent et les rebondissements sont rares. Le personnage principal est ennuyeux, sans vraiment de fonds intéressant. L’histoire est assez lente et tourne beaucoup en rond.

L’écriture quant à elle est très correcte, presque trop littéraire. Malheureusement, le style ne colle pas du tout avec le genre qui se veut assez violent à plusieurs égards. En somme, le style est trop bien pour un roman de loup-garou nous éloignant ainsi de l’histoire, ne nous permettant pas de nous impliquer dans l’histoire.

Finalement, le roman est certes bien écrit, mais l’histoire est ennuyante.

Je remercie Babelio et Folio pour ce partenariat.

babelio

Comics Zone Sketchbook FCBD 2016

sketchbook-2016Sketchbook au format A5 avec une introduction par Kader Chaibi, président de l’association BDCinéGoodies.

Petit sketchbook offert pendant la Free Comic Book Day France qui a le mérite de présenter le travail de plusieurs artistes du milieu du comics, avec une note d’humour. Les illustrations sont littéralement de belles oeuvres mettant en scène nos personnages préférés dans des situations comiques (comics). La qualité est bien là. Les illustrations comme le livret qui les contient en papier glacé.
Et en plus c’est gratuit, que du bonheur…

L’Histoire Secrète 6. L’aigle et le Sphinx – Pécau, Kordey et Beau

histoiresecrete063000 ans avant notre ère, un chaman remet à 4 frères et sœurs 4 cartes d’ivoire possédant chacune un pouvoir immense. Mais la règle est claire : en aucun cas les quatre cartes ne doivent être utilisées en même temps, et chaque frère et sœur ne devra avoir en sa possession qu’une seule carte.
Mais bien vite, cette règle va être violée, d’abord par vengeance, ensuite par envie de pouvoir…
1600 ans plus tard, en Egypte, la guerre est ouverte entre les deux frères Dyo et Erlin pour le contrôle des cartes, Dyo s’étant allié au pharaon, Erlin protégeant quant à lui les Hébreux persécutés.
Générés par le pouvoir des cartes, les pires fléaux vont alors ravager l’Egypte…

Dans ce sixième épisode, nous nous retrouvons au début de la période de pouvoir de Napoléon Bonaparte à Toulon. L’un des Archontes le soutient alors qu’un autre essaye de le détruire. Encore une fois, nous nous rendons compte que les grands personnages de l’histoire n’ont été que des marionnettes.

Le scénario est assez confus, même très brouillon. Il est difficile d’arriver à suivre l’histoire car tout le monde ne connaît pas par coeur les faits relatés et quelles sont les différents pouvoirs en place au moments des événements. Ce défaut ou cette omission de l’auteur à ne pas expliquer l’histoire donne une difficulté au lecteur devenant épuisante.

Le graphisme est vraiment moyen et les personnages sont mêmes brouillons aussi. Certaines cases sont d’une mocheté décevante. Nous sommes au sixième album et la série est finalement d’un très mauvais niveau.