Faillir être flingué – Céline Minard

failliretreflingueWestern des origines, véritable épopée fondatrice, tantôt lyrique, dramatique ou burlesque, Faillir être flingué est d’abord une vibrante célébration des frontières mouvantes de l’imaginaire.
Un souffle parcourt l’espace inhospitalier des prairies vierges du Far-West, aux abords d’une ville naissante vers laquelle toutes les pistes convergent. C’est celui d’Eau-qui-court-sur-la plaine, une jeune Indienne dont tout le clan a été décimé, et qui, depuis, déploie ses talents de guérisseuse aussi bien au bénéfice des Blancs que des Indiens.
Elle rencontrera les frères Brad et Jeff traversant les grands espaces avec leur vieille mère mourante dans un chariot brinquebalant tiré par deux boeufs opiniâtres ; Gifford qui manque de mourir de la variole et qu’elle sauve in extremis ; Elie poursuivi par Bird Boisverd dont il a dérobé la monture, Arcadia, la musicienne itinérante, qui s’est fait voler son archet par la bande de Quibble. Et tant d autres personnages, dont les destins singuliers, tels les fils entretissés d’une même pelote multicolore, composent une fresque sauvage où le mythe de l’Ouest américain, revisité avec audace et brio, s’offre comme un espace de partage encore poreux, ouvert à tous les trafics, à tous les transits, à toutes les itinérances.

Ce roman se déroule dans l’Amérique de la conquête, au pays des cow-boys, quand les shérifs poursuivaient les brigands, quand les indiens chassaient le bison, quand les saloons vibraient des bagarres alcoolisées, des douces voix des danseuses. C’est l’histoire de plusieurs personnages à l’état d’esprit typiquement américain qui se croisent à de multiples reprises. Cette mentalité d’expatriés qui partent à la recherche de l’eldorado, vivre libre et construire un avenir.

L’auteur nous propose un récit innovant dans le style et le genre. Nous suivons le destin de quelques américains prêts à jouer aux dés leur cheval ou une nuit au lit. Dans un univers difficile, nous découvrons ce qui a construit l’Amérique et comment est né cet envie de croire en l’avenir et pourquoi cette mentalité persiste toujours.

Le roman est d’un réel optimisme. Les personnages s’en remettant toujours au lendemain qui sera toujours mieux que le jour présent. Un brin d’humour chaussé de bottes en cuir. Un message de fraternité et de communauté dans la création et l’agrandissement d’un bourg en petite ville. L’initiative de gens ingénieux qui donnent aux américains quelques accords de gloire et qui nous fait comprendre pourquoi eux, plus que tous les autres, sont adeptes de la méritocratie.

Ce roman est plaisant à lire, est une bouffée d’évasion. En lisant la dernière page, vous regretterez le whisky de Sally, la douceur des couvertures de Nils, la vibration d’une cavalcade de chevaux ou encore la serviette chaude sur le visage après le rasage.

Une écriture fluide, pleine d’images, d’odeurs et de sons. Bref, un roman qui fera de tout lecteur un voyageur dans le temps et dans le l’espace, au pays des cow-boys et des indiens.

Ce roman a été lu dans le cadre de l’opération On vous lit tout en partenariat avec Le Furet du Nord et Libfly.

onvouslitout

Publicités